Polars nantais

Tous les enregistrements
LES NUITS NANTAISES AUX INCONNUS Delphine BILIEN Editions Geste, collection legestenoir, 2e semestre 2016. 157 pages. 9,90€.

" Un soupçon agacé, mais avec encore l'envie que ce soit lui, je décroche.

— Quelques instants avant de passer le relais, chers auditeurs, nous accueillons un dernier inconnu. Nous t'écoutons de si bonne heure.

— Bonjour Maxime.

Mon corps tout entier réagit La même voix étonnée, le même ton calme. C'est lui ! Pas de discours, plus de stratégie Je ne sais plus quoi dire.

— Bonjour. Je... jecrois me rappeler...

Nom d'un chien, arrête de bégayer!

— Nous nous sommes déjà parlé, il y a peu.

— Exact. Vousavez une bonne mémoire.

Sur ce coup-là, pas besoin d'être un éléphant.

— Disons qu'il y a certains auditeurs qui peuvent marquer. D'ailleurs, je dis auditeur, mais je me trompe peut-être car ta voix est difficilement identifiable.

— N'est-ce pas le principe de cette émission? ".

 

 

Parler anonymement à une radio locale dans une émission connue des auditeurs et animée par le populaire Maxime, cela rassure. Ce dernier en vient pourtant à se poser des questions suite à une série d'interventions de la même personne, qui prend le plus grand soin à maquiller sa voix: est-ce un homme, une femme ? Maxime n'en sait rien. L'interlocuteur fait état de violences sur les femmes et les enfants. Et dans le même temps, trois hommes, jugés ou à juger pour des violences conjugales ou des actes de pédophilie en viennent à mourir.

 Dès lors, Maxime alerte la police, on ne sait jamais. Son mystérieux interlocuteur est-il impliqué directement ou indirectement dans ces évènements ? Avec son collègue Jérôme, as de la géolocalisation informatique, Maxime mène l'enquête en solo. Il n'est pas au bout de ses surprises

C'est un court roman mais qui monte en intensité à chaque chapître. Un roman plutôt inquiétant dans le monde la nuit et de l'anonymat des rapports humains, réalité de notre époque que saisit si bien l'auteur du Mystère de la Rose angevine.


Lisez des polars !

Le Blog de Bertrand Gilet